Les motifs pour investir dans l’immobilier comme Maurice BANSAY

Placer ses économies ou de l’argent emprunté dans l’immobilier répond au besoin d’assurer le futur dans un secteur dont la stabilité s’avère être grandement plus stable que dans divers domaines.

Les motifs pour investir dans l’immobilier comme Maurice BANSAY

 

Les arguments à prendre en compte

On sait à quel point la fiscalité grève les avoirs des gens modestes ou fortunés. L’investissement dans le domaine de l’immobilier permet d’atténuer les couts en raison des avantages qu’on accorde à différentes rubriques dans le domaine de la propriété foncière. Différents textes ont été publiés pour encourager les investisseurs à prendre la direction de cette activité.

Dans de nombreux des cas, les gens investissent dans le domaine de l’immobilier pour préparer la période de la retraite. En effet, il n’est pas possible à tout le monde de pouvoir être actif passé un certain âge. Votre retraite sont ainsi sécurisés par des rentrées d’argent régulières qui proviennent des placements bien effectués dans le domaine de l’immobilier.

Par ailleurs, initier un placement dans le secteur immobilier se révèle être une activité économique similaires à d’autres qui permet de se constituer un patrimoine. Grâce à des investissements prometteurs et porteurs, le domaine de l’immobilier permet de devenir riche et pour d’autres de l’être encore plus. Concernant les générations futures, il faut y voir une chance de disposer d’un héritage intéressant si le bien immobilier leur est légué.

Disposer d’une source de revenus supplémentaires, et avoir moins de soucis sur le plan financier se comptent parmi les motivations de certaines personnes qui investissent au sein du domaine de l’immobilier.

Dans quel volet effectuer le placement

Investir dans le domaine de l’immobilier offre de nombreuses opportunités à ceux qui se décident à le faire. On peut choisir d’investir dans l’immobilier locatif neuf. Une réduction importante qui est répartie sur plusieurs années en ce qui concerne impôts est effective.

Il y a des gens qui font le choix de mettre en location un bien qui est déjà meublé, et deux solutions s’offrent à eux. Il faut Il est nécessaire de choisir un choix entre le statut LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) et le statut LMP (Location Meublée Professionnelle). Ce choix sera fait en fonction des avantages qui vous sont accordés par les pouvoirs publics en raison du fait que ces avantages s’avèrent ne pas être les mêmes dans l’un ou l’autre cas.

Acquérir un logement ancien qui est classé Monument Historique ou inscrit à l’inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques se trouve être une autre solution qui bénéficie de nombreux avantages fiscaux. Vous pouvez bénéficier d’un ROI soutenu sur une longue durée, en plus d’une diminution remarquable des impôts.

[jetpack_subscription_form]

Tirer profit du crowdfunding immobilier avec Mister Invest

Tirer profit du crowdfunding immobilier avec Mister Invest

Depuis plus de trois ans déjà, le crowdfunding immobilier attire déjà un grand nombre d’investisseurs particuliers. Il s’est présenté comme une solution nouvelle en matière de placement dans la pierre. Très avantageux par rapport aux autres épargnes telles que le livret A ou autres, ce concept n’est pas sans risque malgré ses 12% de taux d’intérêts.

Les résultats sont tous aussi séduisants compte-tenu de l’importance du niveau de rémunération face à des placements traditionnels. Devant de nombreuses réclamations de financements sur le web, comment choisir ? Première, considérer la plateforme qui assure le ramassage des fonds, si cette dernière est agréée par des organismes institutionnels. Ces derniers sont en effet charger de surveiller le secteur du crowdfunding.

Le crowdfunding présente l’occasion aux particuliers de participer aux côtés des experts, à la mise en place des projets de vente. Ces programmes à la recherche de capitaux touchent ordinairement les logements privés, l’immobilier d’entreprise ou des boutiques. Mais faites attention aux mirages de cet investissement récent et abordable en quelques clics ! A la souscription, le « crowdfunder » n’est jamais sûr d’empocher les dividendes et encore moins de regagner sa mise initiale. Tout résultera du bon déroulement de l’opération immobilière. Or, il est généralement semé de contraintes.

Les dangers que sont confrontés les particuliers qui se placement comme investisseurs sont multiples. C’est pourquoi les porteurs de projets immobiliers sont tenus à accompagner les investisseurs qui leur ont foi en eux et qui leur font bénéficier de leur programme. La plupart des plateformes agréées prennent en charge de repartir à ses attentes tout en suivant chaque bailleur en attendant que le projet arrive à terme, et qu’ils ont pu toucher à leur rente. Pour cela, les promoteurs sont appelés à se rapprocher des banques. Le risque est donc partagé entre les promoteurs et les bailleurs.

Adopter les bonnes stratégies pour réussir  

Afin de réduire les risques encourus en matière de crowdfunding, certains experts en financement participatif conseillent les bailleurs particuliers de faire attention au choix des plateformes de crowdfunding. Cela est important puisque des plateformes agréées procurent un maximum de garanties pour les personnes qui souhaitent investir leur épargne dans ce type de placement. Pensez également à privilégier des plateformes qui sélectionnent les porteurs de projets qui s’inscrivent chez elles. Vous éviterez ainsi de faire le tri parmi les bons et les mauvais promoteurs, votre plateforme le fera pour vous.

Mis à part cela, le choix du projet à investir est aussi important. Evitez des choisir des projets qui peuvent présenter des méventes. En effet, si vous investissez dans une zone qui n’attire pas de preneurs, il se peut que vous vous retrouviez avec des invendus. Cela influera sur votre marge de bénéfice, mais aussi sur le délai du retour pour investissement. Dans ce cas, pensez à vous renseigner sur le projet en question avant de vous décider.

[jetpack_subscription_form]

 

Choisir entre un SCI ou un crowdfunding, Mister Invest en parle

Choisir entre un SCI ou un crowdfunding, Mister Invest en parle

Envie d’investir dans la pierre sans être un professionnel, vous avez le choix entre le crowdfunding et le SCI. Ce genre de placements attire les particuliers grâce aux avantages qu’il procure, cependant, il faut noter quelques différences. En effet, si le SCI a déjà fait parler de lui depuis plusieurs années déjà, le crowdfunding immobilier n’est qu’un concept nouveau sur le marché financier. Découvrez dans ce qui suit quelques explications qui vous éclaireront sur le crowdfunding ou placement participatif.

Le crowdfunding subventionne une énorme variété de placements depuis plusieurs années, telles que les œuvres caritatives, les ouvrages culturelles et musicales, et tout récemment les biens immobiliers. Il y a quelques années que des plateformes telles que Wiseed, Anaxago ou encore Lymo avancent aux investisseurs particuliers la chance de banquer  la construction de maisons établie par des porteurs d’affaires. En compensation, le particulier percevra, si aucune anomalie n’est déplorée, le remboursement de la somme investie majoré des rentes. Une activité en plein progrès qui devrait durer.

Le taux de rendement est certainement l’une des différences entre le SCI et le crowdfunding immobilier. Ce dernier permet de bénéficier entre 5 et 10% du fonds initial, ce qui n’est pas le cas pour le SCI. C’est pour cette raison que malgré son opacité, le crowdfunding fait sensation auprès des investisseurs particuliers.

Risque et investissement, ce qu’il ne faut pas oublier

Les dangers qu’encourent les particuliers qui se font investisseurs sont multiples. C’est pourquoi les détenteurs de projets immobiliers sont tenus à suivre les particuliers qui leur se confient en eux et qui leur assistent dans leur programme. Beaucoup de plateformes agréées prennent en charge de répondre à ses besoins tout en accompagnant chaque investisseur en attendant que le projet vient à terme, et qu’ils ont pu toucher à leur rente. Pour cela, les promoteurs sont appelés à faire appel à des banques. Le danger est donc partagé entre les promoteurs et les investisseurs.

De ce fait, il est préférable de prendre certaines précautions avant de vous lancer dans le crowdfunding. Certes, vous souhaitez vous faire quelques euros en plus, mais il faut savoir que certaines règles régissent ce placement. Pour cela, trois points complémentaires sont indispensables, à savoir la plateforme, le projet et le promoteur.

La plateforme parce qu’elle assure la protection des personnes qui investissent grâce à elles, le projet parce qu’il régit l’intérêt obtenu par le placement, et le promoteur parce que c’est lui qui garantira la réalisation du projet et du paiement de chaque investisseur.

[jetpack_subscription_form]

 

Mister Invest, le nouveau visage du crowdfunding

Pour réaliser son programme, un porteur d’affaires doit présenter ses capitaux propres qui seront augmentés par un emprunt auprès de la banque, surtout en matière de projet immobilier. La plupart des promoteurs moyens ne disposent pas de ce fonds, ce qui leur ouvre l’option du financement participatif. Grâce au placement participatif, les particuliers peuvent investir dans la construction d’un programme immobilier en prêtant à un promoteur. Un investissement qui peut leur faire gagner entre 8 et 15% sur une durée rapide mais qui n’est pas sans danger…

De la simplicité et de l’efficacité pour tous

Le crowdfunding subventionne une grande variété de projets il y a quelques années. Et le bien immobilier n’est pas exclut à la norme ! Il y a plus de 10 ans déjà que des plateformes comme Anaxago, Lymo ou Wiseed proposent aux investisseurs particuliers l’occasion de prêter des fonds pour  l’édification d’un projet effectuée par des promoteurs. A l’inverse, le particulier encaissera, si aucun souci n’est présenté, le remboursement du capital investi ajouté des profits. Un dynamisme en plein essor qui devrait continuer à se développer.

Ce placement présente en effet la chance aux individus de collaborer aux côtés des techniciens, au montage des programmes de promotion. Ces projets à  la collecte de capitaux concernent majoritairement les logements privés, l’immobilier d’entreprise ou des boutiques. Mais gare aux tromperies de cette mise moderne et accostable en quelques clics ! A la souscription, le «crowdfunder » n’est jamais sûr de percevoir les rentes et encore moins de retrouver son placement initial. Tout résultera du bon déploiement de l’opération immobilière. Cependant, il est fréquemment ensemencé d’embûches.

Quelles précautions pour réduire les risques du crowdfunding ?  

Malgré les avantages qu’offrent le crowdfunding, il faut noter que les risques ne sont pas les moindres. En effet, beaucoup de gens sont attirés par cette forme de placement, mais elle présente de risques, surtout du point de vue financier. Alors, pour les réduire, il est préférable de se confier à des plateformes de crowdfunding qui ont déjà fait leur preuve. Certes, ce genre de placement n’est que très récente, mais avec des professionnels agréés les risques sont limités.

Outre cela, il est aussi judicieux de faire appel à des porteurs de projets sérieux qui ont déjà une expérience devant eux. Cela vous permettra de connaître les travaux effectués par votre promoteur au préalable, réduisant les risques de se retrouver avec un projet qui demeure dans le stade de la réalisation malgré des mois.

Et pour finir, pensez également à bien étudier le programme sur lequel vous souhaitez investir. Ainsi, vous pourrez connaître les points forts ainsi que les faiblesses du programme avant de vous lancer. Parmi les points à ne pas manquer, il est judicieux de découvrir l’emplacement du programme, son délai de réalisation, l’apport fourni par les banques, le prix du marché et la demande par rapport à la zone de construction. Vous pourrez ainsi vous faire une idée de votre investissement avant d’y placer votre épargne.

[jetpack_subscription_form]

Formation Laurent CHENOT pour réussir son business

De nombreux investisseurs ont un coach business comme Laurent CHENOT

Laurent CHENOT Vidéo de formation gratuite : http://bit.ly/video-de-formation-gratuite

Ebook offert et vidéos gratuites : les 7 secrets de ceux qui gagnent un revenu complémentaire sur Internet par Laurent CHENOT : http://bit.ly/ebook-offert-et-videos-gratuites-les-7-secrets

Gratuit Formation, offert Ebook écrit par Laurent CHENOT + vidéos + séminaire en ligne http://bit.ly/Gratuit-Formation

 

 

 

La méthode de financement participatif a beaucoup inspiré un grand nombre de start-ups et de particuliers qui souhaitent investir. D’où la naissance du crowdfunding immobilier. Ce concept est devenu l’une des tendances du moment pour permettre à chacun de jouir des rentes issues de ces placements.

Apprendre le crowdfunding immobilier

Startups et projets culturels ont été les premiers cibles des crowdfunding, mais ce n’est qu’actuellement qu’elle a pris d’autres tournures, permettant d’investir dans l’immobilier, et cela à plusieurs. L’objectif consiste à mettre en relation un promoteur immobilier et des investisseurs particuliers afin qu’ils apportent leur apport pour la réalisation du projet et ces derniers récupèrent le dividende lié à leur placement. Certes, il est impossible pour une seule personne d’investir toute son épargne dans l’acquisition immobilière, alors pour faciliter un investissement sans être des investisseurs institutionnels.

L’avantage du financement participatif pour les particuliers

Il faut reconnaître que le crowdfunding immobilier propose une rémunération de dividende des plus alléchantes. Effectivement, avec un taux de rendement annuel escompté de taxe pouvant atteindre jusqu’à 10% le financement participatif dans le milieu immobilier reste beaucoup plus alléchants que le livret A ou autres placements financiers. Cependant, un placement participatif dans le milieu immobilier n’est pas escompte de risques. Il faut comprendre que vous pourrez perdre la totalité ou une partie de votre capitale. Alors, pour réduire ce risque tout en profitant de cet El Dorado financier, pensez à respecter les règles qui régissent le milieu du crowdfunding.

Sécuriser son placement, les points à prendre en compte

La mise en relation des investisseurs et des promoteurs immobiliers s’effectuent à travers des plateformes de crowdfunding. Dans ce cas, avant de miser sur un tel ou tel programme, pensez à vérifier si la plateforme de votre choix est sérieuse ou non. Elles sont nombreuses actuellement grâce à la démocratisation de cette méthode de placement. Du coup, pour éviter les arnaques et autres problèmes, pensez à choisir une plateforme agréée par l’AMF. Après cela, il est aussi capital de vérifier la crédibilité de votre promoteur. Vérifiez s’il a déjà des actifs à son nom, s’il a déjà honoré ses engagements, s’il n’est pas en faillite et s’il n’a pas de différents avec d’autres investisseurs.

Choisir les programmes en crowdfunding

Vous avez votre plateforme, vous avez découvert un promoteur sérieux, vienne ensuite la vérification du programme. Cela est un point incontournable si vous souhaitez obtenir un retour sur investissement rapide. La première chose à faire c’est la vérification de l’emplacement du programme. Est-ce que c’est dans une ville à forte potentielle ou dans une ville jugée de second rang ? Pensez également à dire non à une ville où il existe déjà un nombre important d’immobiliers bénéficiaires de la loi Scellier, Duflot ou Pinel. Vous éviterez de voire votre capital stagné sans recevoir rien en retour.

[jetpack_subscription_form]